LAVAUR FC : site officiel du club de foot de LAVAUR - footeo

La Dépêche du Midi

 

Division honneur : FC Lavaur-Luzenac samedi a 20 h 30

Vouloir vaincre

 

Statu quo en division d'honneur. Le week-end dernier a encore une fois montré que toutes les équipes mal classées ont, à défaut de grandes vertus footballistiques, des qualités morales. Ainsi, aucun club ne s'est résigné à la défaite. Même Muret est allé chercher une victoire inattendue à Montauban. Autant dire que seul le saut du succès servira ceux qui l'obtiendront...

 

A Lavaur, on est conscient de cet impératif. La marge de manœuvre reste étroite. Et les trois derniers résultats à domicile (deux nuls et une défaite) forcent à... la détermination. Même si le nul obtenu au TFC est positif, il n'apporte que peu d'eau au moulin, seulement la preuve que l'absence de certains (Suquet, Poujade, Figuereido, G'Bizié) est bien compensée par d'autres. A ce sujet, l'instabilité de l'effectif reste un souci : après l'expulsion de Poujade contre Carbonne, c'est Causse, en taclant sans réserve, qui s'est vu contraint de quitter le terrain. A dix, l'objectif a dû être ramené au strict minimum (prendre un point). Lavaur, qui avait le match en main, a souffert vingt bonnes minutes. Et dès samedi, le troisième carton de Marteau et la mésaventure de Causse vont modifier totalement la charnière centrale. C'est peut-être ce genre de détail qui produit l'irrégularité des résultats et l'incapacité à franchir un palier.

 

Luzenac, gros calibre

A méditer... dès samedi, au stade municipal, à 20 h 30, contre Luzenac. Encore un gros calibre à domicile. Et une revanche à prendre. Battue 2 à 0 à l'aller, la formation tarnaise y avait produit un match de qualité mais le réalisme avait été ariégeois.

 

Précisons tout de même que le potentiel offensif de Luzenac fait sa force. Des attaquants nombreux pour un jeu tourné vers l'avant. Néanmoins, à l'extérieur, cette formation est moins fringante. Pas toujours marquée par l'esprit de solidarité, la machine parfois se grippe. Aux Tarnais de contraindre l'adversaire à perdre ses repères.

 

Pour y parvenir, 1 ' état d'esprit rigoureux et concentré des deux derniers matchs devra être remis sur l'ouvrage. Et toujours croire au potentiel offensif de chacun. A titre d'exemple, celui qui a le plus frappé au but au TFC fut Espinosa, preuve que c'est avant tout une question d'engagement et de conviction personnelle. Concernant le groupe, la sortie forcée de Marteau et Causse sera supplantée par le retour de Poujade et Figuereido. G'Bizié et Suquet, en voie de guérison, ne seront pas encore opérationnels.

 

La réserve joue la montée

L'équipe II, après sa victoire contre Cambounet malgré l'absence de plusieurs joueurs, reste en course pour l'accession en PH. Le match à venir, contre Laissac, chez l'adversaire, s'annonce délicat. Mais c'est dans ce genre d'opposition que se mesure la réelle force d'un collectif. Car après l'échec à Dourgne, il est impératif de réussir un coup dans l'Aveyron.

 

Les moins de 15 ans, revigorés par deux victoires consécutives, tenteront de concrétiser leur progression à Grisolles. Le maintien, objectif devenu possible, passe par une victoire. Avec la même envie et le même sérieux et soutenue par l'ensemble du club, cette équipe peut parvenir à ses fins.

 

FC Lavaur : et vogue la galère…

 

Décidément, il faudra se résigner à lutter jusqu'au bout. Avec les victoires surprises des mal classés, la tâche des Vauréens s'annonce âpre. Aucun club n'acceptant la chute, la fin de saison promet d'être riche en pression.

 

Lavaur constate à ses dépens que les dix résultats nuls concédés depuis le début de la saison, s'ils prouvent la valeur d'ensemble de cette équipe, sa capacité à tenir la dragée haute à n'importe quel club, restent très mal payés en terme de points. Et le résultat de samedi soir s'inscrit dans cette logique...

 

Contre une équipe d'un très bon niveau, complète dans toutes ses lignes, les coéquipiers de Poujade ont produit un match sérieux. Le plus dur avait même été fait en ouvrant le score, mais le rêve fut de courte durée. Par la suite, un manque de réussite n'a pas permis d'accrocher la victoire tant attendue.

 

Petit retour chronologique, sur un terrain très bosselé, classé « dangereux » par l'arbitre, l'entrée en matière ressemble à une lutte des milieux de terrain, le temps que chacun prenne des indices sur l'adversaire. Luzenac, avec ses trois attaquants tournants, montre qu'il peut à tout moment inquiéter Breffel, mais la défense vauréenne, bien en place, veille. Petit à petit, les Tarnais imposent leur présence dans la récupération du ballon et parviennent à se montrer dangereux. Un tir de Lichardos suite à une percée solitaire, une tête de Cissokho repoussée sur la ligne par un défenseur, jusqu'à ce tir du gauche d'Espinosa que le gardien ne peut que repousser dans les pieds de Bouasli qui avait bien suivi. Lavaur mène par 1 à 0, mais Bouasli, blessé sur l'action, est obligé temporairement de quitter le terrain, peu de temps mais suffisamment pour que les Ariégeois, profitant de leur supériorité numérique, parviennent à déséquilibrer par la droite le bloc tarnais, jusqu'à pénétrer dans la surface où le tacle appuyé de Figuereido contraindra l'arbitre à siffler penalty. Garcia, avec détermination, transforme. Et tout est à refaire.

 

La deuxième période va confirmer l'envie vauréenne. L'emprise sur le match se précise, plusieurs fois le déséquilibre de la défense ariégeoise laisse croire que la faille va être trouvée. Mais le dernier choix individuel n'est pas toujours le bon. Deux cafouillages auraient pu aboutir, Messaoudi déséquilibre dans la surface laisse l'arbitre de marbre. Le collectif pousse, Espinosa, Bouasli et Cissokho apportent leur soutien aux deux attaquants, mais l'expérience de Luzenac fait qu'il y a toujours un pied qui traîne quand on ne l'attend pas. Et comme M. Bibi reste dangereux en contres, malgré la bonne prestation de Zoto, il reste délicat de se découvrir complètement. On croira la solution trouvée quand Lichardos, seul au second poteau, manque l'immanquable à six mètres d'un but vide. Comme si était écrit que le scénario devait en rester là. Et il en restera là.

 

Un nul qui ne fait pas 1'affaire des Tarnais. La route est encore longue. Dominer Luzenac est la preuve que cette formation vauréenne continue de progresser. Si elle s'affirme défensivement et dans la présence physique, la détermination offensive, qui est l'affaire de tous, malgré un léger mieux ce samedi, doit être le souci majeur. Car, à très court terme, et pour éviter toute future désillusion, la victoire s'impose. Urgence, urgence.

 

L'exergue

A Lavaur, Lavaur et Luzenac, 1 à 1.

Pour Lavaur : Bouasli (35e). Pour Luzenac : Garcia (38e) sur penalty.

Avertissements : A Lavaur, Cathala et Bouasli.

A Luzenac, Domenech et Miquel.

Bon arbitrage de M. Schmitt assisté de Peralès et Njimba.

 

Tournoi du Pastel n°2 1 an
Tournoi du pastel n°1 1 an
6-0
COLOMIERS / U15 1 an
COLOMIERS / U15 : résumé du match 1 an
1-3
AV.F. 46 NORD / U17 1 an
AV.F. 46 NORD / U17 : résumé du match 1 an
5-1
U19 / CAZES O. 1 an
U19 / CAZES O. : résumé du match 1 an
4-0
U17 / J.S. PRADETTES 1 an
U17 / J.S. PRADETTES : résumé du match 1 an
4-1
LUC PRIMAUBE F.C / U19 1 an
LUC PRIMAUBE F.C / U19 : résumé du match 1 an
0-11
U15 / CAHORS F.C. 1 an
U15 / CAHORS F.C. : résumé du match 1 an
2-2
TLSE METROPOLE FC / U17 1 an