LAVAUR FC : site officiel du club de foot de LAVAUR - footeo

La Dépêche du Midi

 

Division honneur : Lavaur-Revel

Un air de revanche

 

Si l'on excepte un tour de coupe du Midi, l'année 1999 n'a quasiment pas démarré pour le FC Lavaur. Deux matchs remis contre Carbonne et à Montauban pour cause d'intempéries ont contraint les joueurs à s'entraîner souvent dans des conditions difficiles, sans pouvoir goûter à la tension de la compétition. Et surtout sans pouvoir prendre leur revanche... Sur qui ? Tout simplement sur eux-mêmes, après la déconvenue de Millau. En terre aveyronnaise, ce fut le prototype de match que l'on regrette, celui où l'on comprend être passé à côté... Et donc, les Aveyronnais relancés, le championnat, par le bas, s'est trouvé redynamisé. Autant dire l'impérative urgence à prendre des points pour la bande à Breffel.

 

Comme l'orgueil n'est pas la dernière vertu de ce groupe, il y a fort à parier que chacun aura le souci de se retrousser les manches ce samedi soir. Ce d'autant que l'adversaire du jour n'est autre que Revel, tombeur de Lavaur au match aller par la plus petite des marges. Deuxième raison de rachat, Revel, équipe expérimentée, composée de joueurs de qualité, auteur d'un parcours exemplaire en coupe de France, se trouve dans une position intermédiaire au classement, en point de mire des Vauréens. Les exploits de coupe se payent toujours, si bien que la reprise de Revel a été laborieuse. Troisième raison pour tout donner.

 

Marquer, marquer, marquer

Pour y parvenir, la carence offensive devra être comblée. Avec le plus petit nombre de buts marqués du championnat. Les Tarnais savent combien le souci de tous doit se centrer sur cette lacune. Sans pour autant dénigrer les bases défensives qui restent un atout essentiel. Question de dosage…

 

Si Messaoudi a repris l'entraînement ce lundi sans toucher le ballon, donc sans perspective à très court terme d'intégrer le groupe, Gioia reste indisponible. Marteaux, auteur de deux matchs encourageants avec la réserve, souffre encore de sa cheville. Le onze de départ sera issu du groupe suivant : Breffel, Poujade, Suquet, Zoto, Combes, Figuereido, Espinosa, Causse, Cresp, Bouasli, G. Bizié, Thénégal, Lichardos, Cissoko.

 

Le lendemain, à 15 heures, la réserve se déplace à Rigautou. Encore un match passionnant en perspective pour les coéquipiers de Gourmanel, auteurs de deux victoires consécutives à l'extérieur (Flavin et Creissel). Mais l'adversaire du jour ne sera rien de moins que le leader de la poule qui reste sur une réussite à domicile sans gloire. Quoi qu'il en soit, tout redevient possible dans ce championnat de promotion ligue, « a fortiori » si Lavaur parvient à ses fins chez le premier. Même si le championnat reste encore long, il est de matchs à six points qu'il faut savoir bien négocier. Pour sûr, celui-ci en est un !

 

Chez les jeunes.

Les moins de 17 ans devront serrer les rangs à Carmaux. Les moins de 15 ans auront fort à faire en déplacement à Rabastens et à Ravel. Pour les moins de 13 ans, Bouloc et Albi seront au programme.

 

DH : nouveau nul face à Revel (2-2)

Lavaur en sursis...

A Lavaur. — Lavaur et Revel, 2 à 2. Pour Revel : Sadaoui et Vidal. Pour Lavaur : G. Bizié par deux fois. Avertissements pour Lavaur : Bouasli et Suquet ; pour Revel, Lejay et Vidal. Expulsion : Vidal (73'). Arbitre : M. Escorbiac.

 

Après certains matches, l'analyse qui porte sur le résultat se heurte à une interrogation qui reste sans réponse : l'équipe a-t-elle gagné un point ou perdu les deux qui manquent ? Ce Lavaur-Revel s'inscrit dans cette logique pour les deux formations. Si les visiteurs ont eu l'occasion par deux fois de faire le break, les Tarnais ont su en deuxième période pousser l'adversaire dans ses derniers retranchements sans séduire « Dame Chance ». La barre a tremblé et c'est finalement l'arbitre, en accordant un penalty généreux à chaque équipe, qui a équilibré le résultat.

 

En fait, chacun a eu sa mi-temps : la première fut sans conteste revéloise. Impressionnante formation, bien équilibrée, plus vive et plus concentrée, collectivement maîtresse du ballon autour d'un Pélissier toujours aussi précis, derrière ses deux attaquants Sadaoui et Chemel qui, par leur maîtrise technique et leur vivacité, ont condamné la défense vauréenne à pallier souvent au plus pressé. Ainsi, dès la onzième minute, sur un ballon profond et fuyant dans la surface, le duel gardien-attaquant est sanctionné par un penalty qui ne fait pas l'unanimité. Sadaoui ouvre le score pour des Revélois motivés. Mais quatre minutes plus tard, sur un corner mal dégagé, G. Bizié, en embuscade, pousse le ballon au fond, remettant par la même les deux équipes à égalité.

 

On croit les forces stabilisées, quand la magie du football s'en vient troubler ceux qui somnolaient : sur un coup franc de côté pour Revel tiré par Pélissier, le ballon renvoyé par la défense vauréenne échoue à plus de 25 m du but sur le gaucher Vidal 'dont la volée du droit va se ficher en pleine lunette. Ce but parfait comme on en voit parfois à la télévision redonne l'avantage aux visiteurs et a surtout le don d'assommer des Vauréens qui se cherchent. Et quand la pause intervient, rien d'illogique au score.

 

L'épée de Damoclès

Deuxième période : orgueil vauréen. Plus d'agressivité au service d'un jeu plus appliqué, plus posé, plus construit, va permettre aux coéquipiers de Cissoko de prendre le match en main. Le match, petit à petit, devient haletant. Lavaur pèse, se procure plusieurs occasions franches par Lichardos et sur des corners et coups francs de Bouasli, trouve même la transversale, se voit refuser un penalty apparemment évident. Et il faudra attendre la 85e minute pour qu'un léger tirage de maillot dans la surface se traduise par un penalty, occasion que G. Bizié ne laisse pas passer. Revel, entre-temps, par des contres ultrarapides, avait su se créer des occasions franches mais Breffel veillait au grain.

 

Au terme, Lavaurr a encore prouvé sa capacité à réagir le dos au mur. Mais cette équipe a malheureusement pris le match par le petit bout, comme si un mois quasi plein sans championnat avait installé le collectif dans un train-train insuffisant. Il aura fallu une mi-temps pour trouver les remèdes, une mi-temps qui, encore une fois, encore coûte deux points. Et maintient l'épée de Damoclès au-dessus des têtes tarnaises. Avant un déplacement à Balma, leader incontesté, la situation reste donc préoccupante ! Néanmoins, on retiendra aussi que l'opposition du jour fut vraiment de qualité. Comme quoi, ce championnat de division d'honneur paraît d'un bon niveau.

 

Tournoi du Pastel n°2 1 an
Tournoi du pastel n°1 1 an
6-0
COLOMIERS / U15 1 an
COLOMIERS / U15 : résumé du match 1 an
1-3
AV.F. 46 NORD / U17 1 an
AV.F. 46 NORD / U17 : résumé du match 1 an
5-1
U19 / CAZES O. 1 an
U19 / CAZES O. : résumé du match 1 an
4-0
U17 / J.S. PRADETTES 1 an
U17 / J.S. PRADETTES : résumé du match 1 an
4-1
LUC PRIMAUBE F.C / U19 1 an
LUC PRIMAUBE F.C / U19 : résumé du match 1 an
0-11
U15 / CAHORS F.C. 1 an
U15 / CAHORS F.C. : résumé du match 1 an
2-2
TLSE METROPOLE FC / U17 1 an