LAVAUR FC : site officiel du club de foot de LAVAUR - footeo

La Dépêche du Midi

 

Division honneur : Lavaur-Cugnaux, samedi à 18 h 00

II faut marquer

 

Après sa déconvenue en terre aveyronnaise, Lavaur se retrouve au pied du mur.

 

Ce n'est pas que la situation ait tellement changé depuis la semaine dernière, mais la fin du championnat approche et l'étau, à chaque match, se resserre un petit peu. Dorénavant, la lutte ne se joue véritablement plus qu'entre trois équipes : Labège et Millau, auteurs d'un nul lors d'une confrontation directe, tous deux sur une pente ascendante depuis quelques matches, et Lavaur, qui a vu son avance fondre comme neige au soleil.

 

Si l'on excepte la mésaventure du week-end dernier, le collectif tarnais reste sur des performances cohérentes, mais la carence offensive ne les a autorisé qu'à avancer par petites touches misérables. En effet, la dernière victoire en championnat remonte à la mi-février chez le leader Balma. Depuis, l'attaque est trop souvent restée muette pour espérer un vrai redressement. Donc, à ce rythme, la relégation n'appartient plus à du lointain hypothétique, mais court dans les têtes.

 

Pas d'alternative

Autant dire l'importance du match à venir ce samedi, à 18 heures, au stade municipal, contre Cugnaux. Il ne sera question que de rechercher la victoire, les coéquipiers de Poujade n’ayant dorénavant d'autre alternative. Pour ce faire, on est en droit d'espérer que le retour de Messaoudi et le regain de forme de G. Bizier serviront cette cause. Bouasli, victime d'une entorse en fin de match précédent, fait partie des incertitudes. Sinon, tout le monde sera sur le pont. Chacun devra prendre la mesure de l'enjeu afin de donner l'impulsion nécessaire à ce qui pourrait ressembler à une opération commando.

 

Car, en face, l'adversaire, à l'abri des doutes en championnat, est l'auteur d'un parcours de grande qualité. D'une efficacité défensive redoutable, autour de son gardien Bernardi, l'un des meilleurs de la région, mais peu prolixe en attaque, Cugnaux a su régulièrement engranger des petites victoires, sans panache mais importantes en terme de points. Ce que Lavaur n'a pas su faire.

 

Des adversaires mentalement solides

Pour cette formation, il reste la coupe du Midi comme objectif prioritaire de fin de saison. Mais il ne faut pas espérer que les joueurs d'Alain Lafforgue lèveront le pied. Ce n'est pas dans la mentalité de la maison. Par conséquent, seul un Lavaur des grands jours, conscient de l'urgence, résolument concerné par le souci offensif, peut vaincre. Et il le faudra. A ce jeu, l'appui du public pourrait faire la différence.

 

En baisser de rideau, l'équipe réserve affrontera Espalion. Auteurs d'un excellent résultat contre Flavin, le week-end dernier, les coéquipiers de Blanc ont leur destin en main. Le calendrier de fin de saison leur étant sur le papier plutôt favorable. Chaque match pris par le bon bout pourrait leur permettre d'obtenir l'accession au niveau supérieur. Cela passera par une parfaite régularité des résultats, fruit d'un respect constant de l'adversaire. Espalion, premier sur la liste à venir, n'est donc pas à sous-estimer. Gageons que Venzal saura trouver les mots pour transcender à bon escient son collectif.

 

DH : Lavaur-Cugnaux : 2-0

Une victoire importante

 

A Lavaur. Lavaur bat Cugnaux par 2 à 0.

Pour Lavaur : Messaoudi (55') et Bizier (74e).

Avertissement : Suquet.

Changements à Lavaur : Messaoudi par Lichardos, Zoto par Causse et Suquet par Cathala.

 

Dans des conditions atmosphériques très difficiles (vent et pluie battante), Lavaur a réussi à venir à bout d'une formation cugnalaise bien décidée, malgré situation tranquille au classement, à jouer le coup sans retenue. Comme quoi il faudra s'attendre jusqu'à la fin à ce que chaque match soit vécu comme une lutte sans merci. A ce jeu, Lavaur, le dos au mur, a su trouver l'énergie nécessaire pour concrétiser sa domination. Au terme, la victoire donne aux coéquipiers de Breffel une bouffée d'oxygène après laquelle ils couraient depuis si longtemps. Mais s'il faut savoir savourer les bons moments quand ils se présentent, les Tarnais ne doivent pas oublier que la décision terminale reste encore à venir et que nul à cette heure parmi les équipes du bas du tableau ne se trouve réellement à l'abri.

 

Retour sur le match : d'entrée de jeu, avec l'aide du vent, Lavaur occupe le camp de Cugnaux. Clairement déterminés, les locaux s'emploient avec conviction à priver l'adversaire de ballons. Les Haut-Garonnais, dominés dans tous les compartiments du jeu, se contentent de subir, opérant par contres timides. Mais la domination a du mal à franchir le cap défensif adverse. Beaucoup d'imprécision condamne à rester offensivement stérile. Autour d'un G. Bizié suffisamment mobile, Messaoudi et Bouasli cherchent la faille. Un corner repris au premier poteau par Figuereido inquiète Bernardi, le portier adverse. Sur un centre venu de la gauche, ce même Bernardi semble cueillir le ballon derrière la ligne de but mais l'arbitre, dans le doute, ne bronche pas. Une percée de G. Bizier dans la surface, suivie d'une bonne frappe, oblige le gardien à détourner en corner. Mais c'est sur ce 0 à 0 qu'intervient la pause. Cugnaux a su plier sans rompre.

 

Toujours le pressing

En deuxième période, on craint que les Haut-Garonnais, poussés par Eole, n'offrent un visage plus conquérant. Mais les Tarnais, à la détermination intacte, restent les premiers dans la récupération du ballon. Et petit à petit, quelques espaces s'ouvrent. Ainsi, sur un centre passant devant la cage, Messaoudi, en embuscade, d'une déviation intelligente, ouvre le score. Dès lors, et comme souvent, Cugnaux change de tactique et se porte résolument vers l'avant. Pendant un bon quart d'heure, Lavaur va subir, Breffel devant s'interposer sur plusieurs coups francs et corners dangereux.

 

Mais en contre, les espaces s'agrandissent. Sur un corner, Causse, au premier poteau, parvient à dévier pour G. Bizier qui double la mise. Les Jamais respirent. Par la suite, la domination de Cugnaux manquera de tranchant et ce sont les Tarnais qui auront plusieurs fois l'occasion de tuer le match ; un face-à-face Lichardos-Bernardi tourne à l'avantage du gardien, Cissoko, seul plein axe suite à un débordement côté gauche, dévisse sa frappe. Plus rien ne sera marqué.

 

Voilà donc trois points très importants dans l'escarcelle de Lavaur. Pas encore assez pour souffler vraiment, mais de quoi donner du baume au cœur à cette formation volontaire. Si le week-end prochain est consacré à la coupe du Midi pour un quart de finale intéressant à domicile contre l'ogre balmanais, chacun doit garder en mémoire les impératifs du moment : prendre encore des points en championnat pour assurer un maintien essentiel pour le club.

 

Tournoi du Pastel n°2 1 an
Tournoi du pastel n°1 1 an
6-0
COLOMIERS / U15 1 an
COLOMIERS / U15 : résumé du match 1 an
1-3
AV.F. 46 NORD / U17 1 an
AV.F. 46 NORD / U17 : résumé du match 1 an
5-1
U19 / CAZES O. 1 an
U19 / CAZES O. : résumé du match 1 an
4-0
U17 / J.S. PRADETTES 1 an
U17 / J.S. PRADETTES : résumé du match 1 an
4-1
LUC PRIMAUBE F.C / U19 1 an
LUC PRIMAUBE F.C / U19 : résumé du match 1 an
0-11
U15 / CAHORS F.C. plus de 2 ans
U15 / CAHORS F.C. : résumé du match plus de 2 ans
2-2
TLSE METROPOLE FC / U17 plus de 2 ans