LAVAUR FC : site officiel du club de foot de LAVAUR - footeo

Lavaur - Marssac

La Dépêche du Midi

Match du jour Lavaur-Marssac.

L'ambition au rendez-vous

 

FCLavaur-Marssac SRDT, samedi, à 20 heures.

 

La compétition n'en est certes qu'à sa moitié mais quatre équipes semblent se détacher dans la lutte à la première place, synonyme d'accession directe. Cinq si on ajoute Castres, le club de la sous-préfecture étant pour l'instant légèrement décroché. Quatre équipes qui se tiennent en un point. Bassin- Aveyron,Lavaur et Marssac comptent chacun 21 pts, Cazes-Mondenard 20. La rencontre qui oppose Lavaur à Marssac samedi soir est donc plus qu'un derby, c'est un choc entre deux prétendants. Si personne dans les deux camps ne veut voir dans ce match un tournant du championnat, ni Philippe Jarriot («un gros match à jouer tout simplement»),le coach vauréen, ni François Enguilabert («si on gagne on ne sera pas champion pour autant, si on perd on ne sera pas à la rue»), le président marssacois, ne sont pas dupes. Le vainqueur, s'il y en a un, prendra un ascendant psychologique sur son adversaire. Et si la pression est davantage sur les Vauréens qui joueront à domicile ce dernier match de la phase aller, il sera important de voir comment Marssac va négocier le premier choc d'une série de quatre d'affilée (Lavaur, Castres, Bassin Aveyron, puis Cazes dans l'ordre).

 

«Dans un mois on sera peut-être en milieu de tableau», prévient François Enguilabert. Le boss marssacois a beau vouloir éviter de parler ouvertement de maintien, il doit au moins y penser le matin en se rasant et ses mots parlent d'eux-mêmes: «Nous faisons une bonne saison, la situation est intéressante, pourvu que çadure»(CQFD).

 

UNEPELOUSE DANS QUEL ÉTAT?

Philippe Jarriot est plus direct: « C’est un match entre deux équipes très ambitieuses qui veulent monter. A Lavaur, on le dit simplement un peu plus fort qu'à Marssac. On a envie de retrouver la division honneur. Mais ce championnat n'est pas facile. Tu peux gagner partout mais aussi perdre contre n'importe qui. Jusqu'ici on est dans le rythme et notre qualité de jeu est plutôt encourageante». Le coach vauréen redoute simplement l'état du terrain: «Compte tenu du jeu que l'on veut produire, il nous faut un bon terrain».

 

La pluie serait dont, elle, l'alliée de Marssac? Les visiteurs s'appuieront plus sûrement sur une solidité rarement démentie cette saison..«Marssac c'est un bon bloc défensif», souligne Jarriot mais qui ne dira rien sur les présumés faiblesses de l'adversaire. «Lavaur, poursuit-il, ce sont des joueurs au service du collectif. Un bon groupe qui vit bien ensemble». Il ne reste plus qu'à espérer que l'enjeu ne tue pas le jeu, comme trop souvent. D'autant que les deux équipes se connaissent par cœur.

 

La Dépêche du Midi

Trois questions a David Moriette et Vincent Breffel

 

David Moriette, le gardien marssacois, qui offre la particularité de n'avoir encore encaissé aucun but en championnat cette saison (il a manqué deux rencontres durant lesquelles son équipe a encaissé 7 buts... ) et son homologue vauréen Vincent Breffel tiennent un grand rôle dans le bon début de saison des deux formations.

 

DDM. Comment s'est passée la première partie de la saison ?

 

Vincent Breffel. Bien parce qu'on est dans les clous par rapport à nos objectifs et toujours en course. Bien parce que la mayonnaise a bien pris entre anciens et nouveaux joueurs et que l'ambiance est excellente. Bien malgré quelques accrocs notamment à Castres où l'on perd dans les arrêts de jeu ou contre Foot Bassin qui nous en a mis quatre à domicile. Le début de championnat a été bon, on a un peu marqué le pas ensuite mais l'équipe s'est bien reprise. David Moriette. Le tout début de saison a été difficile à cause d'une préparation un peu tronquée. Mais les bons résultats se sont vite enchaînés quand nous sommes revenus aux bases d'un système défensif et avons retrouvé le réalisme offensif. Nous occupons une place honorable au classement, pourquoi ne pas voir plus haut.

 

Ce match représente-t-il un tournant ?

 

V. B. Non, du moins pas sur un plan mathématique car nous ne sommes qu'à la fin des matches aller et il n'y aura que trois points d'écart entre nous. Par contre, c'est un match important psychologiquement, pour bien lancer l'année 2004 et enchaîner les bons résultats.

 

D. M. Non, les gros matches se succèdent. Le championnat est très resserré et une équipe actuellement sixième ou septième peut espérer revenir. Le match de demain, c'est seulement un gros match entre deux bonnes équipes du haut du tableau. Un derby, oui, mais pas un tournant. Il sera important de ne pas perdre de points mais il y en aura d'autres à jouer.

 

Que pensez-vous du gardien d'en face?

 

V. B. David, t out le monde le connaît. Il m'a entraîné à Lavaur. J'ai beaucoup de respect pour lui, c'est un gardien avec énormément de qualité. Il est dommage pour lui que ses problèmes aux deux genoux lui aient gâché sa carrière. Il prend peu de buts, c'est un signe. Il rassure ses défenseurs et impressionne les attaquants. C'est un type que j'apprécie sur le terrain et en dehors.

 

D. M. C'est un bon gardien que j'ai eu comme élève à Lavaur avant qu'il parte au centre de formation à Montpellier. Je le connais peu sur le plan humain mais je me souviens de lui comme un gamin agréable et bosseur.

 

La Dépêche du Midi

Les Vauréens sont leaders.

Lavaur vainqueur du derby

 

LAVAUR 3 – MARSSAC 1

 

Pour Lavaur Chemel (48°), Viguié (58°),Rachouri(86°)

Pour Marssac Thuilliez (23°)

 

Sur un terrain plus que limite, les Vauréens se sont logiquement imposés, grâce à une deuxième période souveraine dans la maîtrise duballon. Si le début de rencontre était assez équilibré, Lavaur manquait de liant entre les lignes et péchait par manque de présence dans les duels. Marssac, sans pour autant dominer était cependant le plus dangereux, notamment sur une action menée par Ros, mais ou Breffel s'interposait. Au cours de cette première période, tour à tour, Sadaoui, Combes et Chemel auraient pu ouvrir le score, mais c'est finalement Thuilliez qui se montrait le plus opportuniste et ouvrait le score pour Marssac à la 23°.

 

La seconde période prenait de toutes autres couleurs. Les coéquipiers d'Inconnu revenaient avec de meilleures intentions de jeu. Marssac subissait, et perdait le pied et en toute logique, Chemel ajustait Moriette, en conclusion d'un joli mouvement initié par Combes et Sadaoui. Non contents d'être revenu au score, les locaux appuyaient encore sur l'accélérateur, et Chemel, sur un raid solitaire se faisait faucher dans la surface. Le penalty transformé par Viguié en 2 temps donnait l'avantage aux gars de Lavaur. Sur le coup, Moriette se blessait ajoutant un coup au moral des joueurs de Marssac. Les joueurs de Lavaur maîtrisaient ensuite la rencontre et terminaient le match en marquant un 3ème but par Rachouri. Victoire logique qui permet à Lavaur de virer après les matchs al1er à la 1 ère place du classement. En toute logique au vu du jeu pratiqué par les vauréens en ce début de championnat.

 

Tournoi du Pastel n°2 1 an
Tournoi du pastel n°1 1 an
6-0
COLOMIERS / U15 1 an
COLOMIERS / U15 : résumé du match 1 an
1-3
AV.F. 46 NORD / U17 1 an
AV.F. 46 NORD / U17 : résumé du match 1 an
5-1
U19 / CAZES O. 1 an
U19 / CAZES O. : résumé du match 1 an
4-0
U17 / J.S. PRADETTES 1 an
U17 / J.S. PRADETTES : résumé du match 1 an
4-1
LUC PRIMAUBE F.C / U19 1 an
LUC PRIMAUBE F.C / U19 : résumé du match 1 an
0-11
U15 / CAHORS F.C. 1 an
U15 / CAHORS F.C. : résumé du match 1 an
2-2
TLSE METROPOLE FC / U17 1 an