LAVAUR FC : site officiel du club de foot de LAVAUR - footeo

La Dépêche du Midi


Division honneur : Lavaur-Labège, samedi à 20 h 30

Le match à six points

 

Toutes les victoires valent- elles trois points ? Pas si sûr ! La réception de Labège et de ses nouvelles vedettes appartient à la catégorie des matches à six points... Malheur au vaincu tandis qu'en gagnant, Lavaur se sauve pratiquement

 

Même si le football reste un jeu, il se veut jeu à enjeu. En d'autres termes, et à cette heure, quatre équipes luttent pour ne pas être celle qui retrouvera la division inférieure. Parmi celles-ci, les deux protagonistes du jour : Lavaur et Labège.

 

Les Tarnais ont un léger avantage. Auteurs d'un 0 à 0 à l'aller, ils devancent légèrement leurs adversaires au classement. Mais l'écart reste faible, et le faux pas interdit. Le faux pas, Lavaur se l'est accordé samedi dernier, contre Carbonne : un match en retard, l'occasion rêvée de prendre de vraies distances, l'occasion gâchée pour une absence collective en début de match. La bande à Breffel avait oublié qu'à ne pas remettre sur l'ouvrage toujours la même envie, on s'expose à des déconvenues. Carbonne en fut une. Une de plus, après Millau en janvier. Ces inconstances à répétition révèlent la fragilité mentale de ce groupe ; Lavaur ne sait pas agir, mais seulement réagir...

 

Contre Labège, il faudra d'abord agir. Les briscards de la banlieue toulousaine savent profiter des cadeaux et leur expérience leur permet de les préserver. Car cette formation, depuis la trêve, s'est métamorphosée. Elle a vu (pour des raisons assez mystérieuses) l'arrivée de deux anciens joueurs professionnels de renom, venus se rajouter à Sassus, présent depuis le début. Ces deux joueurs sont des stars comme la division honneur s'en offre peu : le premier, Marcico, a servi Maradona et fait les beaux jours du TFC. Le second, Ferrer, un peu moins connu mais tout aussi dangereux, a porté le maillot de Marseille.

 

Suspensions et incertitudes

En somme, un apport offensif inespéré pour une formation qui se cherchait. D'ailleurs, les résultats ne se sont pas faits attendre : une victoire et un nul à... Carbonne.

 

Autant dire qu'il y a du test dans l'air pour les Tarnais. Pris avec le sérieux nécessaire et la détermination sans faille que l'on a pu apprécier à certaines occasions, Lavaur a les moyens de verrouiller la brochette haut-garonnaise.

 

Pour ce faire, elle sera privée de Poujade, suspendu. Des incertitudes demeurent sur le mollet de G. Bizzier, au repos depuis dix jours, et sur le genou de Bouasli, victime d'un choc samedi dernier. Par contre, on devrait revoir Messouadi, absent depuis le 9 janvier dernier. Les autres restent fidèles au poste.

 

La réserve se rendra à Dourgne. Un résultat est impératif pour rester dans la course au titre. Quatre équipes vont en découdre pour deux places. Même si la fin du championnat est encore loin, ne rien lâcher doit être l'obsession des protégés de Venzal.

 

Marcico and Co..

Le petit stade de Lavaur va vivre une animation un peu particulière, samedi : trois ex pro vont fouler la pelouse municipale et pas n'importe qui ! Béto Marcico en tête, le grand « Amadéus » Béto dont personne n'a oublié le pied gauche magique lors qu’il faisait les heures de gloire du TFC, notamment ; qui a joué avec Maradona et qui est revenu sur le Toulousain pas seulement pour retrouver le goût des pizzas mais surtout pour sauver Labège de la relégation. Et c'est bien parti depuis qu'il joue par amitiés dans ce club de la banlieue Toulousaine qui il y a quelques années encore évoluait en D III puis en D IV, avec Lavaur justement. Depuis, les deux clubs ont connu des (in)fortunes diverses.... Et jouent samedi le maintien pratiquement sur cette rencontre. Mais Béto ne sera pas la seule attraction de la soirée qui devrait attirer la foule des amateurs : « Nino » Ferrer (ex TFC et OM) mais aussi Jean Luc Sassus (ex TFC aussi) jouent aux côtés de Marcico dans cette équipe qui a plus l'allure « CFA » que promotion d'honneur... Spectacle et suspens assurés.

J-C.A

 

Lavaur rate le Cadre

 

Lavaur, samedi soir, Lavaur et Labège font match nul 0-0.

Très bon arbitrage de M Suzanne, assisté de MM Billerand et Romandin

Remplacements A Labège : Dubosc par Del Viallar (80e)

Cartons jaunes : Pour Labège : Dubos (25e) pour Lavaur : Marteaux (80e)

Lavaur : Breffel ; Espinosa ; Cathala ; Causse ; Marteaux ; Cissoko ; Figueiredo ; Bouasli ; Messaoudi ; Combes ; Lichar-dos; 12- Thénégal; 13-Gon-tier ; 14- Gioih.

Labège : Payan ; Castaing Sorroche ; Fugelnes ; sassus Dubos ; Péries ; Rives ; Fontan Marcico ; Jaoli ; 12-Del Villar 13- Fauré ; 14-Rouanet.

 

Deux des trois « vedettes » annoncées étaient là, hier soir, à Lavaur, pour ce match au couteau entre deux équipes menacées par la relégation, mais pas le public : trop froid sans doute et puis Marcico n'est plus, bien sûr, ce qu'il était... Pas tellement plus ventripotent mais jouant plus en trottinant qu'en accélérations.... Encore fallait-il recevoir de bons ballons avant de les donner. Et qu'il fut bien marqué par Fily Cissoko, capitaine d'un soir en l'absence de Poujade, suspendu.

 

Le joueur-entraineur Jean Luc Sassus était là aussi, fidèle au poste... de libéro, mais pas Ferrer.

 

Le match avait eu du mal à démarrer, le jeu se stabilisant et se neutralisant longtemps en milieu de terrain où chaque équipe perdait vite le ballon à tour de rôle.

 

Les premières mèches étaient en fait allumées par Lavaur mais il fallait attendre la quinzième minute pour voir Cissoko, déjà, en pivot, frôler le poteau, la plus belle occasion étant pour Licharcos, (16e) démarqué à droite qui tirait au ras du poteau devant Payan avancé, alors que le lob ou même le centre, aurait été plus judicieux... Trois corners successifs ne donneront rien et puis, contre le cours du jeu, alors que les visiteurs avaient tiré pour la première fois de 35 mètres à la 30 e minute, c'est Labège qui faillit ouvrir le score sur un contre rapide, le gardien Breffel sortant promptement de la poitrine devant Jaoli.

 

Se battre jusqu'au bout

La deuxième période repartait plus rapidement que la première, et Lavaur se remettait à dominer, Labège ne procédant que par contres trop classiques et stéréotypés, la seule chose que sait visiblement faire Labège, sans grand fond de jeu, ce qui explique son mauvais classement  actuel.

 

C'est Lavaur qui se créait encore la meilleure occasion à la 55' par Lichardos, un poison, dont le lob était sauvé par Payan ; le même Licharcos étant contré dans la surface au moment de frapper (70e).

 

Mais la plus belle occase était pour Bouasli à la 90e qui reprenait à droite de la surface un ballon qui traînait pour envoyer dans un angle fermé un boulet qui touchait le poteau et rebondissait sur la barre. Vraiment, Lavaur fut bien mal payé samedi soir...

 

Ce dont convenait bien sûr Marco Rivère, l'entraineur, qui regrettait encore « le péché mignon des jeunes vauréeen dans la finition ; ce n'est pas pour rien qu'on est la plus mauvaise attaque du groupe ; en plus on est tombé sur une défense très regroupée venue jouer le 0-0 devant un Sassus toujours aussi rassurant et sérieux. Le maintien est loin d'être assuré ; il va falloir se battre et peut-être avoir peur jusqu'au bout car on n'est pas loin des trois derniers relégables. On a quand même bien respecté les consignes aujourd’hui en se montrant rigoureux en défense. Dommage simplement qu'on ne puisse pas prendre les trois points qui auraient été très mérités sur ce match ».

 

Tournoi du Pastel n°2 1 an
Tournoi du pastel n°1 1 an
6-0
COLOMIERS / U15 plus de 2 ans
COLOMIERS / U15 : résumé du match plus de 2 ans
1-3
AV.F. 46 NORD / U17 plus de 2 ans
AV.F. 46 NORD / U17 : résumé du match plus de 2 ans
5-1
U19 / CAZES O. plus de 2 ans
U19 / CAZES O. : résumé du match plus de 2 ans
4-0
U17 / J.S. PRADETTES plus de 2 ans
U17 / J.S. PRADETTES : résumé du match plus de 2 ans
4-1
LUC PRIMAUBE F.C / U19 plus de 2 ans
LUC PRIMAUBE F.C / U19 : résumé du match plus de 2 ans
0-11
U15 / CAHORS F.C. plus de 2 ans
U15 / CAHORS F.C. : résumé du match plus de 2 ans
2-2
TLSE METROPOLE FC / U17 plus de 2 ans